Votre navigateur ne supporte pas JavaScript et vous n'avez pas accès à toutes les fonctionnalités du site.
Veuillez vérifier que JavaScript est bien activé sur votre navigateur.

Ce bon vieux classique, c’est également chez les jeunes maintenant ! La France et la Croatie, deux nations qui aiment à se détester dans notre sport. Un match dantesque avec une Croatie qui a roulé sur la compétition, opposée à une France à deux visages. Et que s’est-il passé ? Et bien la France a respecté le dicton. Score final : 28-23

LE ROULEAU COMPRESSEUR FRANÇAIS

Et c’est Clément Damiani qui ouvre le score ! Les croates sont lourds et la 1-5 française neutralise bien les grands arrières croates. (3-2, 7′). Kieffer est chaud, ça tombe bien c’est le moment. Avec peu d’angle, Richert s’en va marquer son deuxième but et la défense française fonctionne très bien. Les croates ont du mal comme contre la 3-3 portugaise de la veille (5-2, 9′). Les français marchent sur les croates sur ce début de match, une première depuis le début de la compétition (7-2, 11′). Kieffer et Richert sont impériaux en ce début de match, les croates n’y arrivent pas (10-4, 17′).

 

UN MAIGRE SURSAUT CROATE

On ne l’a pas beaucoup vu avec la Croatie, seulement pour faire quelques rotations et le voilà qu’il sonne la révolte croate avec Halil Jaganjac. Les français butent sur Panjan, rentré à la place d’Eres (11-8, 26′). Villeminot trébuche tout seul et Mileta intercepte sa passe pour réduire encore l’écart à deux longueurs : ça y est les croates sont dans le match (11-9, 27′)… Pour peu de temps puisque la défense française les asphyxie de nouveau avant la pause (15-10 MT).

On ne reconnait pas les croates qui ont su déjouer les pièges posées par toutes les équipes rencontrées jusqu’ici. Les bleuets eux, restent concentrés et se permettent quelques rotations. Les cadres qui, jusque là avaient fait la différence sur tous les matchs (Martinovic, Eres, Sarac) sont comme absents de la rencontre.

 

VILLEMINOT ET KIEFFER : C’EST LEUR MATCH

En défense, au but, Kylian est partout en ce début de deuxième période et les croates n’y arrivent toujours pas. L’écart ne bouge pas, les bleuets maîtrisent cette finale (19-14, 39′). Mapu décroche un 7m sur une passe de Villeminot, mais Panjan veille au grain. L’attaque croate s’en remet à Jaganjac pour remettre des buts et accrocher des sanctions : le match se relance peu à peu même si les français restent propres (21-16, 45′).

 

ET À LA FIN, C’EST TOUJOURS LA FRANCE…

Rien n’inquiète les français qui déroulent, il suffit de continuer de défendre et avec un Kieffer des grands jours, la France coure vers un titre de champions du monde (23-18, 50′). Rien ne les perturbe, les croates se sont véritablement liquéfiés devant les bleuets. 5 buts, 6 minutes, les croates réduisent un peu l’écart après un tir contré de Bos (25-21, 55′). Davor Dominikovic prend un carton rouge pour contestation, Richert pour le +5 : les bleuets sont champions du monde. Score final : 28-23

Réaction et statistiques à venir.

A Vigo, Julien Baudry

En savoir plus sur l'auteur

DROS Quentin

Bureau directeur (Secrétaire général adjoint)Commission événementiel (Référent bureau directeur)Commission communication (Responsable de la commission)Commission partenariat (Membre de la commission)